Lolokai – Supervision, systèmes, réseaux, base de données…

3

Installer son serveur Puppet sur CentOS 6

Loic FONTAINE 13 août 2012

Introduction

Lorsqu’un système d’information commence à devenir un peu trop vaste et hétérogènes. Par exemple : Utilisation de systèmes hétérogènes (Unix, Windows, Linux…) ou d’équipements réseaux hétérogènes (Cisco, HP…). Il est souvent difficile de développer ou maintenir une configuration statique et fiable tout en effectuant des mises à jour régulières… Trois solutions s’offrent à vous dans ce cas :

  • A la mano : on fait tout à la main, dans ce cas précis les choses sont souvent bien faites mais vous risquez de passer votre vie à faire des mises à jours de machines (souvent vous mettrez à jour le strict nécessaire) sans pouvoir développer de nouveaux projets…
  • Scripting : On script les installations de machines, il y a encore quelques années (et même aujourd’hui) c’est souvent la solution privilégiée par beaucoup d’entreprises. Le problème réside dans le fait que ces scripts demandent du temps en développement et ne sont pas forcement adaptables sur plusieurs systèmes. Exemple : Une mise à jour de paquet est différente entre un Unix, un Linux et un Windows.
  • Utilitaire de gestion de configuration : L’idée est d’utiliser un utilitaire qui développe et maintient la configuration des machines à travers un langage générique ainsi on peut à travers le même langage administrer à la fois un système Unix et Windows. Dans le monde Open source, plusieurs solutions sont connues : CfEngine ou Puppet.
C’est précisément de cette dernière solution dont nous allons parler dans ce billet, puisqu’il s’agit d’installer votre serveur Puppet sous CentOS 6.

Installation

Pour cette installation, nous allons utiliser le repository PuppetLabs pour installer Puppet.

Installez le repository :

# rpm -ivh http://yum.puppetlabs.com/el/6/products/i386/puppetlabs-release-6-5.noarch.rpm

Installez le paquet puppet-server :

# yum install ruby ruby-libs ruby-shadow puppet-server puppet facter

Le service puppetmaster est installé. Pour le lancer au démarrage :

# chkconfig –level 2345 puppetmaster on

Il ne manque plus qu’à configurer son serveur Puppet, mais ça ce sera l’objet d’un prochain billet ;). Notez que pour le moment, il est impossible de démarrer le serveur Puppet (il faut bien entendu le configurer).

Conclusion

Nous avons vu dans ce billet différente manière de gérer la configuration de son système d’information. Une solution comme Puppet est particulièrement recommandée dans le déploiement d’un grand parc informatique ou dans le maintien de sa configuration. Utilisez-vous un autre outil que Puppet pour gérer et maintenir la configuration de votre système d’information ?Loic FONTAINE

Comments (3)

  1. Bonjour,

    Parmis les concurrents de puppet, je rajouterai chief et bcfg2. Je ne crois pas que cfengine soit très utilisé de nos jours sur des nouveaux projets.

    Il est important de citer un des atouts majeurs de puppet : Un support commercial payant est disponible si besoin.

    Cordialement,
    Eric

    Répondre
  2. Pingback: Nono’s Vrac 79 « m0le'o'blog

Laisser un commentaire

Login to your account

Can't remember your Password ?

Register for this site!