Lolokai – Supervision, systèmes, réseaux, base de données…

6

Présentation et installation d’Eyes of Network

Loic FONTAINE 5 juillet 2011

Présentation

Eyes of Network est une distribution Linux basée sur CentOS et qui est chargée de rassembler tous les outils de supervision réseaux en intégrant les processus ITIL. Elle est actuellement distribuée sous licence GPL, sa version actuelle est la 2.2. Eyes of Network inclus les outils suivants :

  • Supervision réseau : NAGIOS + NAGIOSBP + NAGVIS
  • Gestion des performances : CACTI + WEATHERMAP
  • Interface de configuraiton : Interface web de EON + Utilitaire de sauvegarde

Autant vous dire, cette distribution me semble très complète pour n’importe quel administrateur voulant garder une gestion de A à Z de son système d’information.

Installation et interface de configuration

Pour pouvoir installer Eyes of Network vous devez télécharger l’image sur cette page : http://www.eyesofnetwork.com/?page_id=48&lang=fr. L’installation se déroule comme pour l’installation d’un système CentOS.

A la fin de l’installation et lors du redémarrage, vous devriez pouvoir vous connecter à l’interface web via : http://[adresse_ip_de_votre_serveur].

Tapez donc l’URL dans votre navigateur web, les logins par défaut : admin/admin.

Interface web

Nous sommes maintenant dans l’interface web de notre Eyes of Network. Nous arrivons dans un premier temps sur notre tableau de bord. Plusieurs catégories existent :

  • Projet : Description du projet Eyes of Network
  • Disponibilités : Vous permet de voir la disponibilité de votre réseau en fonction des différents utilitaires : Nagios, NagVis…
  • Capacité : Vous permet de visualiser les performances de vos différents équipements
  • Production : Vous permet de configurer vos différents équipements, de visualiser vos journaux etc…
  • Rapports : Tous les rapports de vos équipements
  • Administration : Permet de configurer chaque utilitaire (Nagios, Cacti…)
  • Aide : Vous fournit de l’aide pour EON

Avantages & Inconvénients

Avantages

  • Permet de regrouper tous les outils ITIL + Supervision dans une même distribution
  • Ajoute un gestionnaire de performance
  • Interface de configuration web
  • Permet de faciliter le déploiement des outils de supervision
  • Fait gagner un temps précieux
  • SSO permettant de se loguer une seule fois et d’accéder à tous les outils d’administration
  • Noyau Linux solide et fiable
  • Auto-discovery
  • Possibilité d’administrer ses périphériques via SSH/Telnet… depuis son interface web
  • Possibilité de s’authentifier via un serveur LDAP

Inconvénients

  • Une configuration en interface web qui ne supporte pas l’HTTPS
  • Pas de CENTREON :/
  • La configuration de NAGIOS à mon gout fait un peu usine à gaz

Conclusion

Eyes of Network est un outil qui permet de superviser son réseau tout en y intégrant une approche ITIL, il est idéal pour tout administrateur souhaitant avoir une approche « management » tout en voulant superviser ses équipements. Sa simplicité d’installation ainsi que son interface web de configuration permet de faire gagner un temps précieux. Malgré ses quelques défauts nous pouvons donc dire que EON est un produit abouti pour la supervision et la gestion de son système d’information.

Que pensez-vous de EON ? L’avez-vous déjà testé ? Préférez vous l’un de ses concurrents comme FAN ?Loic FONTAINE

Comments (6)

  1. Bonjour,

    je recherche aussi une solution tout intégrée de supervision pour remplacer mon Centreon/Nagios/cacti installé à la main et profiter de certains possibilités de reporting pour mes clients. Est-il possible de récupérer une conf déjà existante ?

    Ce que je trouve domage c’est que ces solutions (FAN/EON) ne sont pour l’instant proposées que sur des distrib Centeos.

    Slts

    Répondre
  2. Tout d’abord félicitation pour ton blog !

    Pour EON tu peux très facilement activer l’HTTPS :

    yum install mod_ssl
    vim /etc/httpd/conf.d/eonweb.conf
    ajouter :

    # Enable HTTPS redirect

    RewriteEngine on
    RewriteCond %{SERVER_PORT} !^443$
    RewriteRule .* https://%{HTTP_HOST}%{REQUEST_URI} [QSA,R=301,L]

    puis redémarrer apache :
    service httpd restart

    Pour info l’interface web de gestion de la configuration est Lilac (ex fruity) dont le développement a été repris par l’équipe d’EON.

    Bonne continuation.

    Répondre

Laisser un commentaire

Login to your account

Can't remember your Password ?

Register for this site!